À la découverte des écrivains qui ont marqués l’histoire de la littérature Ivoirienne

• Bernard Dadié (1916-2019) 🙏🏾
Le Patriarche de la littérature ivoirienne.
Réputé grâce à sa formation (École normale William Ponty dont est issu aussi FHB) mais surtout par sa polyvalence, il aborde de nombreux genres littéraires avec aisance, que ce soit poésie, roman ou théâtre. Ses œuvres les plus connues sont Patron de New York, Légendes africaines, le Pagne Noir ou encore Climbié qui est sa biographie.
Il a remporté de nombreuses distinctions comme le Grand Prix littéraire d’Afrique noire en 1965, Prix UNESCO et Grand Prix des Mécènes pour l’ensemble de sa carrière.
RIP l’artiste.

• Marguerite Abouet, née en 1971 à Abidjan, elle a grandi à Yopougon et est connue notamment pour avoir écrit la célèbre bande dessinée Aya de Yopougon, qui s’inspire de son enfance dans la plus grande commune abidjanaise. Après le succès de la BD, vendue à plus de 350k exemplaires, récompensée au Festival d’Angoulême en 2006, adaptée au cinéma en 2013 et enfin nominé au César, elle se lance dans l’écriture d’Akissi, qui sera récompensé en 2011 au même Festival d’Angoulême.
Elle a reçu le titre de Chevalier des arts et des lettres en 2016.

• Amadou Koné, né en 1953, docteur en littérature et enseignant dans les universités américaines de Tulane et de Georgetown. Écrivain précoce, sa 1e pièce de théâtre Samory de Bissandougou a été rédigée alors qu’il était en 4e, il y relate la resistance anticoloniale. En classe de 3e il écrit son premier roman, Kaméléfata ou les ennemis de la traite, qui aborde la traite négrière. On lui octroye surtout l’un des plus grands classiques de la littérature ivoirienne qui est le roman Les frasques d’Ebinto (si tu l’as pas lu faut absolument te revoir mdr).
Il a obtenu le prix Leopold Sedar Senghor pour son œuvre.

• Ahmadou Kourouma (1927-2003). 🙏🏾Emprisonné et exilé de nombreuses fois pour ses engagements sociaux et politiques, il est connu surtout pour des romans comme Les Soleils des indépendances, En attendant le vote des bêtes sauvages, ou encore Allah n’est pas obligé. Il se distingue par le caractère engagé de ses œuvres qui abordent des sujets délicats pour leurs époques comme le néocolonialisme, les enfants soldats durant la guerre civile libérienne ou l’ivoirité/la crise ivoirienne. Il est détenteur de nombreux prix, notamment le Prix Goncourt des lycéens en 2000.
Le prix Ahmadou-Kourouma récompense chaque année des œuvres consacrées à l’Afrique subsaharienne.

• Véronique Tadjo, née en 1955.
Docteure en Civilisation afro-américaine, elle a enseigné au Lycée moderne de Korhogo et été la directrice du département français de l’université de Johannesburg.
Elle a la particularité d’écrire et d’illustrer ses romans. Ses principales œuvres sont Loin de mon père, Reine Pokou et L’Ombre d’Imana
qui aborde la tragédie du génocide des Tutsis au Rwanda.
Récompensée au Grand Prix d’Afrique noire en 2005.

• Macaire Etty, né en 1967, il est l’actuel président de l’Association des écrivains de Côte-d’Ivoire et est chargé d’études au ministère de l’Éducation nationale.
Diplômé de l’Ecole Normale Supérieure et professeur de français, ses romans les plus célèbres Pour le bonheur des miens et Talouablé, la dévoreuse de livres sont inscrits au programme scolaire ivoirien.
Il remporte le Grand Prix des associations littéraires au Cameroun en 2017 pour son poème La geste de Bréké.

• Jean-Marie Adiaffi (1941-1999). 🙏🏾
Écrivain, professeur de philosophie à La Sorbonne, scénariste, cinéaste et critique littéraire, il est l’un des fondateurs de l’Association des écrivains de Côte d’Ivoire. Attaché à la modernisation des religions africaines, il est le créateur du terme « bossonisme », néologisme désignant un génie auquel est rendu un culte. La carte d’identité et Les naufragés de l’intelligence, roman abordant l’aliénation africaine et roman policier, remportent respectivement le Grand Prix littéraire d’Afrique noire et le Prix Bernard Dadié.
Il est également Chevalier de l’ordre du mérite culturel.

Cette liste n’est pas exhaustive, mais on a également comme pépites Venance Konan, Isaie Coulibaly Biton, Anzata Ouattara, Josué Guebo, Tanella Boni ou Gauz.

*une production de Sephora

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici