Le Mali décide suspendre l’exportation du bétail en direction des pays de la CEDEAO

La CEDEAO (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest), organisation regroupant tous les pays de la région, a voulu se montrer intraitable à l’égard du nouveau régime militaire qui s’est installé au Mali à la suite de la mutinerie qui a finalement pris la forme d’un coup d’Etat. L’organisation a finalement décidé d’imposer un embargo au pays.

Les tombeurs du président IBK n’ont pas tardé à montrer leur fermeté face aux chefs d’état de la CEDEAO. La première mesure prise, la fédération Filières Bétail et Viandes du Mali a décidé de suspendre toutes les exportations de bétail vers les pays de la CEDEAO.

« Le Mali ne compte se faire dicter la gestion de ses affaires internes et prévoit d’autres mesures en fonction de l’application dudit embargo ».

Selon le communiqué lu à la télévision nationale malienne, le Comité national pour le salut du peuple (CNSP) s’offusque de la volonté de la CEDEAO particulièrement certains chefs d’état qui tenteraient de les mettre en mal avec les populations en les privant de produits de première nécessité. Pour les dirigeants de Bamako il est hors de question de se plier aux ordres de la CEDEAO.

Aujourd’hui, le Mali est un pays qui détient le premier cheptel de la zone UEMOA et le second de l’espace CEDEAO en terme de nombre. Le bétail est le troisième produit d’exportation au Mali après l’or et le coton selon le PNUD.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici