Ligue des Champions : Le Real au forceps, s’offre une victoire de prestige

Certainement le choc de cette journée de Ligue des champions et ce duel entre le Real Madrid et l’Inter Milan n’a pas déçu.

Le Real Madrid n’est plus cette frêle équipe en quête de certitudes ludiques qui s’inclinait face au Shakhtar Donetsk à domicile pour sa rencontre inaugurale en C1 il y a quelques semaines.

Gâce à une victoire retentissante lors du Clasico et à de belles prestations en Liga, le groupe de Zinedine Zidane n’est plus la même équipe et l’a démontré ce soir, lors du choc des géants européens face à l’Inter Milan.

Le champion d’Espagne a ainsi ouvert le score face au finaliste de la dernière édition de la Ligue Europa grâce à Karim Benzema, à la 25e minute. Le Français, opportuniste, profitait d’une passe en retrait de l’anien madrilène Hakimi vers son gardien Handanovic  pour se saisir du cuir et battre ainsi le portier lombard.

Le Real doublait la mise sur un corner exécuté par Kroos dix minutes plus tard et sur lequel Sergio Ramos réussissait un coup de crâne vainqueur.

Mais l’Inter attendait son heure et réduisait le score dix minutes avant le repos par Lautaro Martinez, qui faisait parler la poudre, suite à superbe déviation de Barella, d’une frappe rasante du droit, histoire de représenter l’attaque milaaise en l’absence de Romelu Lukaku. 2-1, le score au repos.

En seconde période, les deux équipes se rendaient coup pour coup, sans se créer de véritable opportunité tranchante. La bataille du milieu de terrain faisait rage et les duels étaient âpres. Nicolo Barella , qui après avoir été poussé par Ramos, a vu le capitaine du Real lui marcher sur le coude, a pu en attester.

Le Real Madrid a décroché mardi sa première victoire de la saison en Ligue des champions en battant l’Inter (3-2). Un soulagement pour Zinédine Zidane, qui a déjà en tête les prochains grands rendez-vous de son équipe.
Mais l’Inter a su s’accrocher et égaliser par Perisic à 20 minutes du terme. Un tir croisé du pied gauche à ras de terre sur lequel Courtois n’a rien pu faire. Mais cette équipe du Real a de la ressource et l’a démontré grâce à Rodrygo.

Ainsi, à la 80e minute, le jeune brésilien ajustait Handanovic suite à un centre de son compatriote Vinicius. Si Benzema s’emmêlait finalement les pinceaux sur un contre madrilène en fin de partie, le score n’alalit plus évoluer et le Real se relance dans cette C1 avec, en prime, un succès de prestige.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici