Ligue des Champions : Le Real Madrid domine L’inter

L’actualité du Real Madrid était marquée ces derniers temps par l’importance de la rencontre de Ligue des champions avec l’Inter Milan à San Siro mercredi soir.

Les Blancos savaient qu’une victoire les mettaient en bonne position pour se qualifier pour le tour suivant de la compétition.

Eden Hazard a ouvert le score pour Madrid avec un penalty en première mi-temps avant que le remplaçant Rodrygo ne marque avec son premier contact à l’heure.

Juste avant le but du Brésilien, l’ancien barcelonais Arturo Vidal a vu rouge pour s’être plaint excessivement à l’arbitre après ne pas avoir reçu ce qu’il considérait être un penalty pour l’Inter.

Zinedine Zidane, s’exprimant après le match, a tenu à saluer le caractère et la capacité de son équipe et la manière dont ils ont obtenu cette victoire.

« C’était un match important, nous l’avons bien préparé », a déclaré Zidane à Sky Sport Italia dans des commentaires portés par Football Italia. Nous savions que ce serait difficile, mais nous avons joué avec du caractère et avons eu la bonne approche.

«Je suis content pour les joueurs, car ils sont souvent critiqués lorsque nos performances ne sont pas bonnes. Vous ne pouvez pas toujours gagner au football, l’important est de tout donner à chaque fois et c’est ce que nous avons fait ce soir.

«Nous voulons toujours jouer un beau football et remporter des victoires, mais ce n’est pas toujours possible. On a très bien joué la semaine dernière pendant 75 minutes puis on a concédé un but, les gens agissent comme si c’était une catastrophe. Ce n’est pas ainsi que le football fonctionne. Je suis désolé pour l’Inter, car ils avaient bien joué lors du premier match, mais c’est le football.

Madrid est désormais deuxième du groupe B de la Ligue des champions, à un point derrière le Borussia Mönchengladbach, à trois points d’avance sur Shakhtar Donetsk et à cinq points sur l’Inter.

Zidane avait également un mot pour Diego Maradona, décédé plus tôt dans la journée à l’âge de 60 ans à Tigre, Buenos Aires. «Nous sommes tous tristes pour lui et sa famille», a-t-il déclaré.

«Ce n’est pas seulement ceux du football, parce que tout le monde dans le monde adorait Maradona. Je l’ai toujours en tête, car j’avais 14 ans en 1986, donc ce que je l’ai vu faire sur le terrain était unique.

Maradona a vécu trois moments importants en Espagne. Il a joué dans la Coupe du monde 1982 organisée par le pays, avant une période de deux ans avec Barcelone et une saison avec Séville, à une décennie d’intervalle et de chaque côté de son sommet avec Naples en Italie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici