Ligue des Champions : Marcus Rashford, le bourreau des Parisiens

La Ligue des Champions est de retour et l’affiche est superbe pour ce retour, PSG recevait les mancuniens, bourreau des parisiens il y’a 2 ans. Ce match prenait un air de revanche. Avec son trio offensif Neymar-Mbappé-Di Maria et le nouveau Danilo dans l’entrejeu, le club francilien espérait faire oublier cette sale soirée aux supporters. Mais dès le début du match, c’étaient bien les Mancuniens qui mettaient plus d’agressivité dans tous les domaines. Articulés en 3-4-1-2, les hommes de Solskjaer affichaient un visage plus conquérant, dominant l’entrejeu parisien. A la 20e minute, Martial se retournait dans la surface parisienne et Diallo commettait une faute largement évitable. Navas détournait le penalty de Bruno Fernandes mais l’arbitre ordonnait de le retirer, le portier ayant quitté sa ligne trop tôt. La deuxième tentative était la bonne pour le milieu portugais (0-1, 23e).

Les parisiens avaient dû mal des l’entame du match ne se procurant aucune vraie occasion pendant toute la première perioze. Un bon centre de Mbappé pour Kurzawa et une frappe enroulée de Di Maria étaient les seules occasions parisiennes en première période, Neymar et Mbappé s’épuisant à faire des différences individuellement. Manchester United continuait d’être dangereux sur les corners, et Bruno Fernandes testait, de loin, les gants de Navas (39e). Le PSG rentrait aux vestiaires mené et amorphe, peu aidé par un entrejeu Danilo-Herrera-Gueye totalement dépassé. Thomas Tuchel décidait logiquement de sortir Gueye pour faire entrer Moise Kean et ainsi passer en 4-2-3-1. Et l’effet se faisait sentir immédiatement avec un PSG plus entreprenant. Mbappé s’offrait un superbe numéro dans la surface mais tombait sur un grand De Gea (48e). Paris allait être récompensé de son début de deuxième mi-temps grâce à un but de Martial contre-son-camp, sur un corner de Neymar (1-1, 55e). MU restait dangereux sur des contres, en utilisant la profondeur et la vitesse de Rashford. Les deux équipes évoluaient de plus en plus sur un fil. L’entrée en jeu de Pogba a été déterminante. En effet, Les situations de but s’enchaînaient de chaque côté mais la dernière passe ou la précision manquait. Il fallait un exploit individuel et c’est Rashford qui allait le créer. Servi par Pogba, il contournait facilement Danilo et croisait sa frappe avec succès (1-2, 87e). Rashford qui récidive l’exploit de battre le PSG au Parc des princes alors qu’ils n’avaient plus perdu un match de poule à domicile depuis 2012.
PSG démarre très mal sa campagne de Ligue des Champions et pourra regretter sa première période manquée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici