Sénégal : les internautes font leur deuil sur les réseaux sociaux pour les migrants.

“Que ce passe-t-il au Sénégal ?” sur les réseaux sociaux les internautes s’interrogent après de nouveaux drames liés à des tentatives de migration. Fin octobre 2020, le moteur d’une pirogue explose et entraîne la mort “d’au moins 140 personnes”. Le plus lourd bilan de l’année pour le pays.

M’bour, ville côtière à 80km au sud-est de Dakar, a perdu une partie de ses enfants. Le 24 octobre 2020, une pirogue avec à son bord près de 200 personnes a pris la mer. Les passagers devaient se rendre clandestinement en territoire espagnol, sur les îles Canaries. Pour eux, il s’agissait d’une porte d’entrée vers l’Europe mais leur rêve s’est échoué au large de Saint-Louis. “Au moins 140 personnes” ne reviendront pas de ce périple, d’après l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

selon As Mbow, jeune tapissier de 28 ans et rescapé,  » les gens se disputaient les bitons pour sauver leur peau, moi j’ai du me battre pour arracher un bidon et flotter dessus. Après j’ai vu les autres agoniser, certains étaient déjà morts. C’est dure ici, tu vois ta famille dans le besoin, tu as envie de les aider mais tu n’as pas les moyens, alors j’ai décider de partir.

Ce drame ne décourage pas les jeunes sénégalais à prendre l’eau pour l’Europe. Ousmane Diba, après la mort de son frère aîné âgé de 38 ans et ayant laissé 5 enfants, est déterminé à partir. « on peut rien faire ici, s’ils envoient une pirogue, j’embarque aussi », dit-il.

 « Il s’agit du naufrage le plus meurtrier en 2020 » au Sénégal, affirme l’OIM. Dans la population, ces disparitions suscitent un vif émoi. Mais le gouvernement sénégalais conteste le bilan communiqué par l’Organisation internationale pour les migrations.

Sur Twitter, le Président Macky Sall a présenté ses condoléances aux familles des victimes mais la polémique ne cesse d’enfler.
Scolarisation, emploi des plus jeunes, lutte contre l’émigration clandestine… les internautes apostrophent le chef de l’Etat.

c’est le cas d’Idrissa Fall Cissé, se disant relayeur politique, qui a répondu au président en disant, je cite : « Ce n’est point un simple accident d’une pirogue qui transportait des sénégalais mais une pirogue qui tentait de rallier l’Europe de façon clandestine après l’échec de votre politique d’emploi. L’ignorance et le chômage endémique ont exposé les gens sans perspective à ce suicide »

Les internautes Sénégalais demandent une journée de deuil national à travers le #DeuilNationalSN,

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici